Diversification de financement et mission

J’assistais cette semaine à un atelier de formation sur la diversification du financement dans les organisations sans but lucratif avec le consultant Maurice Chiasson. Ce dernier a fait une vaste étude sur le sujet en consultant un grand nombre d’organisations sans but lucratif francophones partout au Canada et a partagé avec nous les bons coups à l’échelle nationale. Plusieurs fois dans la journée, Monsieur Chiasson a insisté sur le fait qu’il est primordial que la diversification du financement, comme toute autre activité enclenchée par une organisation, soit reliée à sa mission. Je ne pouvais être en désaccord avec ça !

Dans la réalité d’aujourd’hui, alors que les sous gouvernementaux deviennent de plus en plus rares, il est important pour les organisations sans but lucratif de trouver d’autres moyens de se financer, notamment en explorant le financement provenant de sources non-gouvernementales. Nous voyons de plus en plus des organisations qui enclenchent des levées de fonds auprès de leur communauté, mettent sur pied des programmes de commandites pour les entreprises ou encore lancent une entreprise sociale, soit la vente d’un produit ou d’un service dont les profits sont injectés directement dans l’organisation sans but lucratif.

Qu’importe la méthode choisie par l’OBNL pour diversifier son financement et aller chercher des fonds d’autres sources, il est très important de ne pas dévier de sa mission originale. Il ne serait pas congruent, par exemple, pour une société culturelle de mettre sur pied une entreprise sociale de services ménagers. Il n’y a aucun lien entre le développement culturel et le ménage d’une maison, à moins qu’on parle de laisser la Sagouine forbir la place ! Par contre, une entreprise sociale de services ménagers qui embauche des femmes immigrantes, leur permettant ainsi d’avoir un emploi dans la région, appuie la mission d’une organisation qui aide les immigrants à s’insérer dans la communauté.

Lorsqu’une OBNL décide qu’elle veut créer des moyens pour diversifier son financement, elle peut tout d’abord observer quels sont les besoins non répondus dans son secteur d’activités. L’organisation qui a créé une entreprise de services ménagers dans l’exemple précédent a sûrement identifié qu’il y avait un besoin pour de l’entretien ménager dans les foyers de sa communauté, en plus d’avoir accès à des immigrantes sans travail capables d’offrir ce service.

Une société culturelle, par exemple, peut décider de sous-louer ses installations culturelles pour retirer un revenu de location, monter un système de billetterie ou donner des cours d’art à la population. Toutes ces activités se relient à sa mission de développement culturel, pour permettre à sa communauté d’avoir accès à des activités culturelles, tout en retirant un revenu qui ne provient pas de sources gouvernementales.

Il s’agit tout simplement d’insérer des valeurs entrepreneuriales dans la gestion de votre organisation, pour trouver des moyens de faire des revenus tout en accomplissant votre mission !

#Stratégie #Financement

Articles à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Articles récents
Archives
Rechercher par sujets
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Black
  • Black LinkedIn Icon

© 2016 Vanessa Haché. Tous droits réservés. Reproduction interdite.