Décrocher avant qu'il ne soit trop tard

Est-ce que ça vous est déjà arrivé d’avoir tellement de dossiers sur votre bureau que vous ne savez plus où vous lancer ? De vous sentir épuisé, complètement vidé et démotivé ? D’avoir l’impression que vous êtes responsable de votre organisation entière, que tout tourne autour de vous et que sans vous, votre organisation s’effondrerait ?

Il m’est arrivé exactement ça dernièrement avec un organisme pour lequel je faisais du bénévolat. J’avais accepté un poste de présidence d’un conseil d’administration, et je m’y suis lancée à fond. L’organisation en question n’avait pas d’employé à ce moment ; je me suis vite retrouvée à faire toutes les tâches de gestion, allant de la cueillette de la poste, à répondre les appels et les courriels et remplir les demandes de financement. J’en suis venue à gérer l’organisation au complet. Le seul problème est que j’ai aussi mon entreprise de consultation à gérer ; je me retrouvais avec deux emplois à temps plein, alors que la présidence, ce devait être du bénévolat !

À moment donné, j’ai commencé à avoir de la difficulté à jongler avec les deux à la fois. Je passais plus de temps à régler les problèmes de l’organisation bénévole que travailler sur les dossiers de mes clients. C’était pourtant les dossiers de clients qui devraient être ma priorité, c’est quand même mon gagne-pain ! Je devais laisser tomber le bénévolat et me concentrer sur mon entreprise, mais j’étais tellement dedans jusqu’au cou que j’étais persuadée que l’organisation tomberait si j’arrêtais.

Là est la grande erreur des gens trop engagés : nous avons tendance à penser trop facilement que nous sommes indispensables. Désolée de vous le dire, mais tout le monde est remplaçable, spécialement au travail. Incluant vous !

Ça d’ailleurs été une vraie prise de conscience pour le conseil d’administration et pour moi. Du moment où j’ai commencé à me détacher des tâches de gestion de l’organisation, tout semblait aller mieux. Les autres membres du conseil d’administration ont commencé à prendre des responsabilités, ils ont aussi appris beaucoup sur la gestion de l’organisation en mettant la main à la pâte. Si tout est fait par une seule personne, les autres n’ont pas besoin d’apprendre à prendre des responsabilités. Nous avons donc appris à répartir la gestion et ça permis à tout le monde de sentir qu’ils apportaient quelque chose à l’organisation.

Comme on dirait en anglais : It’s time to empower your people! Plus ils ont des responsabilités, plus ils apprennent et plus ils sont capables de faire avancer les dossiers sans vous. Et vous, vous retrouvez à mieux aimer votre travail et votre implication dans votre organisation !

À vous de jouer !

Prenez quelques minutes pour réfléchir à la gestion de votre organisation. Est-ce que la majorité des responsabilités sont attribuées à une seule ou à un nombre restreint de personnes ? Est-ce que cette personne aurait besoin d’aide ? Est-ce qu’il serait possible de répartir les responsabilités autrement pour impliquer davantage le conseil d’administration ou des comités ? N’hésitez pas à revoir votre système de gestion pour engager les gens qui gravitent autour de vous ; tout le monde en ressortira gagnant !

#Stratégie

Articles à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Articles récents